Retour sur la Coupe Junior de la Ligue Slam de France 2016

Cette année encore, les juniors ont fait frémir les murs du théâtre du Vieux Saint-Etienne de Rennes et donné des sueurs froides aux séniors. Entre poésie et punchlines, ces slameur.se.s en herbe « n’ont rien à envier à leur aîné.e.s » dixit les aîné.e.s en question, qui ont fait le déplacement pour amener une équipe ou tout simplement pour assister au spectacle.

Coupe Junior Ligue Slam de France 2016.

C’est vendredi 27 mai 2016, en première partie de la Coupe de la Ligue Slam de France que s’est déroulée la coupe junior, menée par les trois compères de Slam Connexion (Rennes), Street Def Records (Bordeaux) et Les Ateliers Slam.Com (Reims). Car le succès de la coupe junior c’est d’être porté par trois associations, adhérentes au réseau de la Ligue Slam de France, et de réunir tou.te.s les jeunes, les moins jeunes et les nouv.eaux.elles vi.eux.eilles slameur.e.s pour le plaisir du jeu. Car les organisateur.trice.s ont souhaité que cela reste un jeu, rien qu’un jeu en plusieurs rounds, mêlant textes collectifs et textes individuels, pour le plus grand plaisir de tou.te.s. Et avant tout du public venu nombreux pour écouter tous ces « pourquoi » adolescents,  revendications sur la condition féminine, dénonciations sur l’homophobie ou de manière un peu plus légère, anecdotes sur les repas de famille… du rire aux larmes, on a atteint le niveau le plus élevé de l’ascenseur émotionnel avec des musiciens hors paires des mots, de la rime, du rythme et de la mélodie. Certain.e.s sont venu.e.s de loin, de très loin même… qu’ils/elles soient de Laval, Poitiers, Rennes, Reims, Bordeaux, Nantes, Josselin ou encore du Lycée français Ghana/Togo, elles/ils ont suivi des ateliers de slam, constitué une équipe puis elles/ils se sont entraîné.e.s sous la houppette de leurs coachs, slammasters, mentors ou autre petit nom. Car le succès de la coupe junior c’est aussi l’investissement des animateur.trice.s qui œuvrent toute l’année pour transmettre leur passion, et pour conduire leur équipe jusqu’au bout du monde parfois. Et même si cela reste un jeu, il y a des gagnant.e.s et pas des moindres car ils/elles sont venu.e.s de très loin justement : l’équipe du Lycée français Ghana/Togo  dans la catégorie des 15/18 ans et Leslie de la même équipe en individuel. Et pour la catégorie des 12/15 ans, c’est Nantes qui remporte la compétition en équipe et Kendal en individuel. Mais les gagnant.e.s sont à chaque fois tou.te.s les participant.e.s qui ont performé sur scène, découvert d’autres slameur.se.s, et découvert aussi de nouv.eaux.elles.  ami.e.s… avec lesquel.le.s elles/ils ont parfois parcouru Rennes à pied pour trouver un mac do, sous la responsabilité d’Esope, grand gagnant d’une précédente édition, qui a veillé tout le week-end sur les adolescent.e.s, un peu grand frère, un peu moniteur de colo… c’est aussi ça la coupe junior, la transmission et le partage d’années en années. Et même quand on a passé l’âge de l’insouciance on y retourne, on y revient…. ça a un p’tit goût de rhum arrangé la coupe junior, et de bonheur partagé.

.

 juin 2016 | Gaelle Rauche

Print Friendly