Avec les BreakBeat Poets et Yas, c’est Chicago à Paris

Le 18 mai à La Manufacture 111, Music On The Road présente le recueil de textes The BreakBeat Poets: New American Poetry in the Age of Hip-Hop.
La slameuse Yas y animera une scène ouverte avec les BreakBeats Poets, venus de Chicago, et présentera sur scène une performance improvisée avec Sam Waxybox.

.

.

– Yas, comment est né ce projet d’événement ?  

.

32078176_10214380087829118_7303664299996610560_nDerrière Music on the Road, il y a des parisiens qui ont sillonné les États-Unis à la rencontre d’acteurs de la musique underground. Ils ont rencontré le collectif Young Chicago Authors à Chicago. J’ai personnellement rencontré Yoann Le Gruiec, qui réalise des documentaires et crée des clips vidéos, notamment dans le hip-hop. Il a entendu un morceau de mon ancien album de Yas and the Light Motiv à la radio et c’est comme ça que nous avons eu notre premier contact. Quand l’équipe des BreakBeats Poets a décidé de venir à Paris, l’organisation d’un événement en live allait de soit pour tout ce petit réseau qui se constitue doucement.

.

– Quelles différences, après ton expérience de la French Slam Connexion aux côtés de tes partenaires de la Traversée, constates-tu entre les scènes slam française et américaine ?

.

Aux États-Unis, il y a plus de tolérance, de liberté et de mélange des différents genres et styles de soirée slam. C’est ce que j’appellerai des formules slam. On n’y est pas « pour ou contre les tournois »,
ou « pour ou contre la musique avec les poèmes ». C’est plus facile de trouver des soirées où tout se ça se mêle, avec des soirées par exemple divisées en plusieurs parties, avec la partie scène ouverte, la partie avec tournoi et la partie avec musique. Je pense aussi que l’esprit du slam de poésie pris comme un jeu est beaucoup plus mis en avant aux États-Unis, notamment tout le rapport au public et à ses réactions à l’écoute des textes et des performances.

Par exemple, sur la scène du Green Mill, le public est invité à réagir pendant les poèmes et tu peux ainsi décider que quelqu’un doit descendre de scène avant même d’avoir fini sa performance, si tout le monde fait le même geste en même temps, ou que la majorité des gens ont envie que le poète descende de scène… En France, c’est plus compliqué de faire des choses comme ça. On est un peu plus consensuel et passif je dirais… Parfois, j’aurais vraiment envie que le public s’exprime plus sur les scènes slam en France pour créer un spectacle vraiment interactif. Je n’aime pas trop les scènes slam où le public est hyper sage…

.

22861387_876897159147013_5620823956266651692_o

– Ta rencontre avec cette autre culture a-t-elle fait évoluer ta démarche, et si oui dans quel sens ?

.

Les expériences artistiques, les voyages et les rencontres nous transforment toujours. Je ne sais pas exactement encore en quoi. French Slam Connexion, c’était en octobre dernier. J’ai vraiment apprécié le fait d’être sur scène et de mélanger les langues. J’ai toujours écrit des textes multilingues, plus ou moins en anglais, français ou espagnol en majorité, et c’est vrai que cette expérience m’a rappelé la puissance de la traduction, et la puissance de la poésie d’une traduction.

Ça m’a donné envie d’écrire plus encore des textes bilingues, et de traduire mes textes. Le fait de performer avec 10 personnes sur scène m’a aussi rappelé que j’avais envie d’écrire un spectacle pour plusieurs poètes. Je pense que ces projets sont en moi et sortiront avec le temps. Ça m’a aussi vraiment donné envie de faire voyager beaucoup plus ma poésie en Europe et dans le monde.

.

– Tu animeras cette soirée. Comment définirais-tu ce rôle ?

.

Déjà, il ne suffit pas d’animer la soirée, il s’agit avant tout de réunir des gens pour la nourrir. Ensuite, j’estime que le rôle d’un MC pour une scène ouverte est de faire respecter l’espace-temps de chacun, et de permettre à toutes sortes de styles de poésie de s’exprimer librement. Sinon, en gros, je fais la clown entre les passages de poètes pour mettre un peu de légèreté, car la poésie est souvent chargée d’émotions diverses… Garder le feu et savoir passer d’une énergie à l’autre, c’est un peu le rôle du MC : que le feu de l’écoute et du lien humain soit toujours en chauffe. Savoir être à l’écoute du public aussi et de son humeur. On anime aussi en fonction d’un lieu et d’une audience.

.

.

– Le 18 mai, quel genre de performance prépares-tu ?

.

26993783_1741553912523535_1900390649571538382_nJe ferai un set de textes dits et lus avec Waxy Box, que j’ai rencontré grâce au File 7 et sa responsable d’action culturelle, avec qui je travaille depuis des années. Nous animons ensemble des ateliers pour des jeunes et nous avons créé avec eux un spectacle beatbox et poésie. Cette rencontre nous a donné envie de travailler ensemble et de nous jeter dans le vide en faisant des impros…

En gros, c’est Waxy Box qui improvise. Moi, mes textes sont écrits, c’est leur délivrance qui varie. J’ai toujours aimé l’improvisation, et je travaille beaucoup aussi avec des musiciens qui n’en font pas. Ce sont des rapports à la scène assez différents. Balancer un morceau écrit ou se jeter sans filet dans l’inconnu… J’ai toujours apprécié les deux. Souvent je joue avec Automne Lajeat, qui est une experte de l’improvisation musicale en accompagnement de poètes. Elle est au violoncelle. Elle sera d’ailleurs présente pour la scène ouverte. Peut-être aussi pour notre performance beatbox et poésie…

Ça se fera certainement sur le fil de l’instant !

.

——-
.
Vendredi 18 mai à 19:30 – 22:00
.

La Manufacture 111

114 boulevard Davout, 75020 Paris

Plus d’infos sur l’événement Facebook

.

 

.

19225327_328882280878874_3604939755886134932_n

.

.

.

.

.

Découvrez l’album Life is raining de YAS/WHETZEL sur :

https://jameswhetzel.bandcamp.com/album/life-is-raining

 

 

.

 

.

.

.

.

.

.

Yas porte sur scène une inspiration brute teintée de surréalisme, entre vagues électriques et paix du cœur, volcan de tendresse et torrents de colère, à la fois provocatrice et douce.

Avec sa voix chaude et ses mots scandés, Yas est au micro de plusieurs formations musicales hiphop/rock/electro/jazz : ZISSIS THE BEAST, YAS/WHETZEL (hiphop electro) Life is Raining (2017), YAS & THE LIGHTMOTIV (2007 – 2012) (hiphop rock jazz electro).

.

Sam, dit «Waxybox», est un Human-beatboxer autodidacte. Il s’est forgé une identité au sein de la communauté internationale de beatbox grâce à ses prestations dans de nombreux festivals : Convention internationale de Beat box à Londres en 2003, Championnat de beatbox en 2004.

Depuis, il enseigne et transmet son amour pour l’art du humanbeatbox via plusieurs projets musicaux (Cols en fleurs, Livia trio…), d’ateliers de beatbox et son implication dans la création du groupe vocal Ommm.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email